Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 20:03

LʼAssociation des maires de France conteste lʼélaboration de la carte scolaire
2011, qui prévoit 8 967 suppressions de postes dʼenseignants dans les écoles à la rentrée de septembre. Son président, Jacques Pélissard, va adresser un
courrier au ministre.
Après les syndicats, lʼAssociation des maires de France (AMF) dénonce à son
tour les suppressions de postes dans lʼéducation nationale. Dans un communiqué publié ce lundi, lʼAMF exprime son “vif mécontentement” au regard de la réduction programmée de 8 967 postes du premier degré à la rentrée de septembre 2011 et fait savoir que son président, Jacques Pélissard, va écrire au ministre de lʼÉducation nationale pour “contester la méthode dʼélaboration de la carte scolaire” et demander quʼune analyse “objective des
besoins scolaires soit effectuée préalablement à toute décision de réductions dʼeffectifs”.

Luc Chatel a récemment confirmé la fermeture de quelque 1 500 classes dans le premier degré, soulignant que, démographie oblige, les élèves sont moins nombreux par classe aujourdʼhui que dans les années 1990.


Charte de 2006
Hostile sur le fond, lʼAMF regrette aussi les “conditions engagées localement par les inspecteurs dʼacadémie” pour définir la carte scolaire de la prochaine rentrée. Les maires remarquent que les critères dʼappréciation retenus pour lʼélaboration de la carte “varient sensiblement dʼune académie à lʼautre” et déplorent “lʼabsence dʼapplication par les inspecteurs dʼacadémie
de la Charte sur les services publics en milieu rural de 2006”.

Elle prévoit que les maires des communes rurales soient informés par les autorités académiques deux ans avant tout projet dʼouverture ou de fermeture de classes.

Enfin, lʼAMF pointe lʼinterprétation “très restrictive” de la comptabilisation des enfants de moins de trois dans les effectifs de lʼéducation
nationale, “y compris dans les zones défavorisées”.
Le gouvernement est donc prié, martèle lʼAMF, de mettre fin aux suppressions de postes, de clarifier les conditions dʼentrée à lʼécole des enfants de moins de trois ans et dʼappeler les inspecteurs dʼacadémie à davantage de concertation. Ces observations interviennent après une première levée de boucliers des syndicats, très critiques contre les suppressions de postes.

Le bras de fer pourrait se poursuivre dans les prochains mois, la Fédération syndicale unitaire (FSU) craignant 16 000 nouvelles suppressions en 2012, dans le premier et le second degré.


Sylvain Henry  le 23/05/2011
Source URL: http://www.acteurspublics.com /article/23-05-11/les-maires-hostiles- aux-fermetures-de-classes


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Sommes-Nous ?

  • : Blog du CCSEV
  • Blog du CCSEV
  • : Blog du Collectif Citoyen pour la Sauvegarde des Ecoles de Village. Basé dans le Lot (46). Infos, outils, actions, motion, pétition et actualités
  • Contact