Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 01:32

Ci-dessous l'article de la Dépêche du Midi, 19/03/2011


Ici, la carte scolaire de la rentrée 2011 signifie la fermeture de la classe de Rampoux et la suppression de deux postes d'ATSEM !


Nous pensons que la question du regroupement avec Dégagnac doit être vue séparément du nombre de postes d'enseignants sur le RPI.

 

A chacun ses responsabilités :

- l'organisation des classes sur le territoire dépend de choix locaux (regroupements de niveaux, éloignement des communes, lieu de résidence ou de travail des parents, etc.)

- les effectifs enseignants doivent garantir le service public d'Education, dans l'égalité des chances et l'équité par rapport aux autres territoires et ceci est le rôle de l'Etat.

Pas de mélange des genres !


La classe de Rampoux doit être maintenue, car c'est un site de qualité et de proximité, qui a fait l'objet d'importants travaux, et utile à son environnement rural. N'acceptons pas sa suppression !

 

 

RAMPOUX-17-03-2011.jpg

 

 

La protestation contre le projet de fermeture de l'école de Rampoux gagne du terrain. Nous avons déjà évoqué (notre édition du 5 mars) la mobilisation des parents d'élèves contre cette fermeture. Jeudi, ils ont occupé la cour de l'école

.

Elle accueille actuellement 14 enfants de CP et CE1 ; l'école de Lavercantière reçoit 24 enfants en trois sections de maternelle, tandis que Thédirac compte 16 enfants en CE2, CM1 et CM2, soit 54 enfants pour l'ensemble du RPI. Mais à la rentrée de septembre 2011, les effectifs doivent passer à 47 et une institutrice part à la retraite.

Aussi, les parents d'élèves ont-ils accueilli sans surprise les bruits faisant état d'une fermeture de classe, notamment par le Collectif citoyen de sauvegarde des écoles de villages (CCSEV) qui lançait une pétition. Pour les parents d'élèves, cette fermeture envisagée, qu'ils qualifient d'arbitraire, est une remise en cause du RPI, de la vie du village, la fermeture de deux postes (cantinière sur Rampoux et ATSEM de la maternelle de Lavercantière).

Difficile dialogue

La visite de M. Alayrac, inspecteur de l'Éducation nationale de Gourdon, venu rencontrer dans la soirée les élus des trois communes du RPI, ne s'est pas déroulée comme prévu : accueilli par une soixantaine de parents, grands-parents et enfants, qui lui ont remis une pétition portant 700 signatures, le dialogue n'a pas été facile avec un public visiblement en colère et complètement démoralisé. Les arguments de l'IEN n'ont pas convaincu et la décision a été prise de tenter de rencontrer l'inspecteur d'Académie.

La solution (déjà actée) d'une fusion avec l'école de Dégagnac aboutirait au schéma suivant : Dégagnac : maternelles et CP ; Lavercantière : CE1 et CE2 ; Thédirac CM1 et CM2. Elle est rejetée par les parent.

(note du BLOG : par ailleurs, est en cours) un recours au Tribunal Administratif.

Le plus traumatisant pour les habitants de Rampoux (et le terme n'est pas excessif), c'est de voir se fermer définitivement les portes de cette école entièrement rénovée, alors que l'effectif prévu en 2013 permettrait son maintien.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Sommes-Nous ?

  • : Blog du CCSEV
  • Blog du CCSEV
  • : Blog du Collectif Citoyen pour la Sauvegarde des Ecoles de Village. Basé dans le Lot (46). Infos, outils, actions, motion, pétition et actualités
  • Contact